samedi 9 janvier 2016

In The After - Demitria Lunetta

Amy est une ado, mais aussi et surtout une survivante. Elle sait qu'elle ne doit sa vie qu'à la paranoïa de sa mère, qui a fait construire la grille électrifiée qui entoure sa maison, et à laquelle Ils se sont heurtés lorsqu'Ils ont voulu lui faire subir le même destin que le reste de l'humanité.
Cela fait trois ans qu'Amy survit, sans la moindre compagnie, hormis Baby, une petite fille qu'elle a recueillie peu après Leur arrivée. Ils sont arrivés, comme ça, sans le moindre préavis, et Ils ont pris le contrôle de la Terre entière en dévorant tout sur leur passage. Eux, les aliens, ces choses hideuses et sauvages, dotées d'une intelligence très douteuse, d'une ouïe exceptionnelle et d'une grande vitesse. A partir du moment où Ils t'entendent, il ne Leur faut que quelques secondes pour t'attraper et te dévorer vivant.
C'est pour cela qu'Amy et Baby ont appris à vivre et communiquer sans bruit. Pendant ces trois ans, elles sont devenus inséparables.
Jusqu'au moment où de plus en plus de survivants croisent leur chemin. Elles commencent alors à se poser beaucoup de questions. Combien sont-ils? Que sont réellement ces monstres?

In The After - qui, il faut le dire, est un titre bien étrange pour un premier tome, mais qui est ensuite justifié - m'avait tout l'air d'un roman post-apocalyptique de survie avec des zombies, des combats et une adolescente bien trop badass pour être réelle. Effectivement, la première partie - il y en a trois - est centrée sur la survie sur cette Terre devenue hostile, mais Amy est simplement une adolescente comme vous et moi, qui a eu la bonne idée de rester chez elle le jour de l'invasion. Quant à Baby, c'est une enfant très énigmatique. La seconde et troisième parties ont un aspect beaucoup plus dystopique que j'ai tout autant adoré. Enfin, il faut savoir que le mot zombie n'est jamais utilisé au cours du livre. Il y a du suspense tout au long du livre, on se demande tout le temps ce qui va advenir de notre héroïne ou de la petite Baby très attachante, et il est bien difficile de reposer ce bouquin une fois qu'on l'a commencé. Le seul truc qu'il manquait peut-être : un petit peu plus de romance.
En somme : un thriller palpitant pour jeune adulte à immédiatement ajouter à votre wishlist!

Pour clore cette chronique, voilà la citation que je vous offre, celle du moment où Amy comprends pourquoi les enfants ont eu tellement de facilités à survivre :
«Ils croyaient aux monstres bien avant que les monstres n'arrivent » ~ Amy Harris

Ma note : 5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire