samedi 30 avril 2016

Nom de code : Blackbird, tome 2 : Game Over - Anna Carey

Sunny, ou plutôt Lena, a retrouvé le garçon qu'elle voyait dans ses flashbacks. Après la trahison de Ben, elle s'est enfuie avec lui, mais ils savent que les chasseurs sont toujours sur leurs traces. La traque est loin d'être finie, et elle ne le sera pas tant que Lena ne les aura pas démasqués.

Le premier tome de cette duologie m'avait bien plu : un bon thriller qui nous tient en haleine, avec la particularité de la narration à la deuxième personne. Malheureusement pour moi, ce second tome n'a pas été à la hauteur du premier; ce fut une déception.
La narration n'est pas en cause : comme pour Cours ou meurs, je l'ai facilement ignorée. Le plus difficile à surmonter a sûrement été la longueur du début. Pas d'action, et les quelques révélations comme le vrai nom de notre héroïne sont sans grande importance. En fait, c'est le cas tout au long du livre : il n'y a pas de réelles révélations, ni de retournements de situations, rien du tout. Un peu de suspens vers la fin, mais rien de bien satisfaisant.
Ensuite, il y a eu la romance prévisible : plus importante encore que dans le premier tome, on se retrouve avec un triangle amoureux ennuyant et agaçant. Et puis les personnages étaient fades : Lena trouve toujours tout, on ne sait comment, mais elle est comme un Sherlock Holmes moderne; elle fait tout et sait tout. De nouveaux personnages ont été introduits, mais on se demande bien pourquoi, car ils ne sont pas du tout exploités -dommage- et n'ont aucunes réelles incidences sur l'histoire.
On peut même facilement retrouver pas mal de faux raccords, que je ne dirais pas pour ne pas spoiler, mais ce fut aussi très agaçant.
En bref, une suite et fin décevante et pour moi, loin de la bonne lecture qu'a été le premier tome.

Ma note : 2/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire