samedi 23 avril 2016

Young Elites, tome 2 : La Confrérie de la Rose - Marie Lu

Traître et trahie, Adelina est rejetée par tout le monde. Sa famille, ses amis, tous se sont ajoutés à la liste de ses ennemis ou de ses victimes, hormis sa sœur Violetta. A elles deux, elles veulent se venger des affronts qui leur ont été faits et elles commencent à réunir leur propre confrérie d'Elites.
Mais derrière cela, un autre dessein plus sombre se forme au fond du cœur d'Adelina. Son pouvoir la dépasse et elle devient son pire ennemi. Saura-t-elle résister à la noirceur dans laquelle elle puise sa force ou succombera-t-elle à une folie destructrice?

Comment vous dire, j'ai lu le premier tome il y a à peu près un mois de cela, et pourtant, l'attente était tellement difficile qu'on dirait que ça fait des siècles. Un bouquin sombre, à l'image de son personnage principal, au rythme haletant. Dès le début, Marie Lu a su me captiver avec une plume addictive et des personnages pas communs. Bien sûr, Raffaele est et restera toujours mon personnage préféré. Toutefois dans ce second tome, on peut apercevoir pas mal de changements de caractère, chez lui et chez les autres, mais principalement chez Adelina. Sa soif de vengeance la pousse petit à petit dans la folie, et c'est là la chose la plus importante de l'histoire : on ne suit pas le protagoniste mais l'antagoniste, au fur et à mesure de sa descente en enfer. Cela faisait bien longtemps que je voulais lire un tel livre, et maintenant que c'est fait, je ne suis pas déçue.
Avec la plume de l'auteure, on plonge immédiatement dans le décor fantastique, et on se remémore facilement les moments importants du tome précédent, sans que ça ne soit lourd. Aucune longueur -gros point positif. Et surtout, des situations frustrantes à gogo qui nous tiennent en haleine : à chaque nouvelle ligne lue, on veut savoir ce qu'il va se passer ensuite (et espérer que les dégâts causés pas Adelina vont être réparés, très vite si possible).
Un véritable coup de cœur à la hauteur de mes attentes.

Ma note : 5/5, coup de cœur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire