dimanche 18 décembre 2016

Le Jeu du Maître, tome 1 : La Doctrine de Mortalité - James Dashner

Dans le futur, la réalité augmentée s'est développée. Maintenant, la plupart des adolescents jouent à leurs jeux-vidéos préférés reliés à des fils, enfermés dans un cercueil. Le joueur ressent tout ce qu'il souhaite, et le bouton replay est toujours là pour rattraper le coup si vous vous loupez. 
Tout du moins, c'est ce que tout le monde pensait dans le VirtNet, jusqu'à une série de suicides étranges dans le cadre d'un jeu, qui remontent tous à une même personne : un joueur dénommé Kaine. La nouvelle ne tarde pas à se répandre : ces gens morts dans le VirtNet sont aussi morts dans la vraie vie.
Michael a vu l'une de ces personnes disparaître sous ses yeux. Il se voit alors confier une mission, qu'il doit remplir avec ses deux amis hackers, Sarah et Bryson, en s'enfonçant au plus profond du VirtNet : découvrir l'identité de Kaine, et le débusquer. Mais qu'est-ce que cette Doctrine de Mortalité que détient leur ennemi?

Après avoir lu et adoré l'Epreuve, quand j'ai vu que James Dashner allait sortir une nouvelle trilogie, en plus sur les jeux-vidéos, clairement, je me suis "oh chic". Mais petit à petit la "hype" est un peu passée, et j'ai tardé à lire ce premier tome, mais enfin voilà! Et je ne peux pas vous cacher que ce fut quand même une petite déception.
En cause, d'abord, un scénario et une intrigue trop fouillis : je suis sortie de ma lecture en... buggant. Il y avait pas mal de choses assez incohérentes, des idées qui partent dans tous les sens, on ne comprend pas tout ou alors avec trois trains de retard, l'univers est mal mis en place et exploité...Avec tout ça, impossible de rentrer totalement dans l'ambiance et de s'éclater.
Mais je n'irais sûrement pas jusqu'à dire que ce fut une mauvaise lecture : bien que je n'ai pas forcément retrouvé la plume qui m'a tant charmé dans l'Epreuve, l'écriture de James Dashner reste très fluide et très facile à lire : en une journée c'est plié sans soucis. Et puis, malgré des longueurs, mon incompréhension et des passages que j'ai jugé inutiles, il faut l'admettre  : il y a beaucoup de choses pour tenir le lecteur en haleine, tout un tas de questions sans réponses ; celles-là même qui me donnent maintenant envie de lire le second tome malgré la déception.
Niveau personnages, j'avoue qu'aucun n'est vraiment sorti du lot pour moi ; au contraire des personnes du Labyrinthe, ils n'étaient pas particulièrement attachants, et n'avaient pas vraiment d'éclat singulier. Franchement, on aurait plus des esquisses de hackers, des ados qui essaient de jouer dans le cour des grands, plutôt que de véritables héros.
Au final, ce premier tome est assez compliqué dans son intrigue et son univers n'a pas su me convaincre, tout comme les personnages. Cependant, là où je retrouve bien James Dashner, c'est dans le fait que j'ai vraiment trop besoin de réponses et que du coup, je finirais quand même par lire la suite, vu que ce livre-ci n'était pas du tout une catastrophe. Qui sait, ça pourrait bien s'améliorer dans le second tome.

Ma note : 3/5

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire