mardi 20 décembre 2016

Le Jeu du Maître, tome 2 : La Révolution - James Dashner

Alors que la frontière entre le monde réel et le virtuel se brouille de plus en plus, est-il encore possible pour Michael et ses amis Sarah et Bryson de stopper le cyber-terroriste Kaine avant qu'il ne soit trop tard et que l'humanité ne soit contrôlée par les Tangentes?

Comme pour beaucoup de mes lectures - très - mitigées, je vais commencer ici par les côtés négatifs, et malheureusement, il y en a beaucoup. En fait pas tant que ça, mais elles sont très générales et présentes tout au long du livre. 
Très rapidement, voilà le topo : des intrigues sans queues ni têtes, aucune idée précise, un lecteur paumé au milieu de plein de choses incompréhensibles et inexpliquées, une multitude de détails inutiles et absurdes (le policier sur son cheval dans un parking toujours inexpliqué), un univers mal développé et décrit, des personnages assez ternes en somme... Rien de bien attrayant, et c'est dommage, car tout avait au début un très bon potentiel. 
Mais l'auteur m'a paumé pas loin du début du premier tome, et lorsque j'ai cru qu'il me rattrapait au début de celui-ci, j'ai recommencé à décrocher aussi sec. J'ai du mal à l'expliquer, mais je n'arrivais pas du tout à m'imaginer cet univers et donc, à y rentrer pour rejoindre les personnages dans leur quête, qui d'ailleurs ne reste pas si claire que ça à mes yeux. J'étais tenue à distance tout au long de l'histoire et c'est le plus dommage.
Cependant, chose étonnante après tout ce que je viens de vous dire, l'idée d'abandonner ma lecture m'a à peine effleurée, et je l'ai finie en deux jours. En fait, je m'y suis même plongée juste après avoir fini ma lecture du premier tome, parce que si il y a bien une chose que je ne peux pas retirer à cette histoire, c'est qu'on a toujours besoin de réponses, il y a en permanence du suspense, et malgré les longueurs (car il y en a ici plus que dans le premier volet), on n'abandonne pas. Et puis bien évidemment, l'écriture reste super simple à lire, le livre est court (295 pages), donc c'est vite plié.
Grosso modo, une aventure qui m'a encore moins convaincu que la précédente, mais qui reste très simple et rapide à lire, avec un potentiel. Cependant je ne pense pas lire la suite car j'ai déjà donné une seconde chance à la trilogie, qui n'a pas su en profiter.

Ma note : 2/5

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire