dimanche 5 février 2017

Alice au Pays des Merveilles, version illustrée - Lewis Carroll & Benjamin Lacombe

"- Ils sont fous tous les deux.
- Mais je n'ai nulle envie d'aller chez des fous, fit remarquer Alice.
- Oh! vous ne sauriez faire autrement, dit le Chat : Ici, tout le monde est fou. Je suis fou. Vous êtes folle.
- Comment savez-vous que je suis folle? demanda Alice.
- Il faut croire, répondit le Chat, que vous l'êtes ; sinon vous ne seriez pas venue ici."

Assez fan de l'univers créé par Tim Burton dans son adaptation, je me suis dit qu'un jour ou l'autre, il fallait que je lise l'origine d'une telle folie, et puis, après en avoir entendu beaucoup de bien, en voyant cette version illustrée dans les rayons, je me suis dit "pourquoi pas?". Je ne le regrette pas du tout, et il était même grand temps que je lise ce classique! Il n'y a pas grand chose à dire dessus, à part qu'il mérite d'être lu par tout le monde, peu importe votre âge, car comme dirait Virginia Woolf, "Les deux Alice ne sont pas des livres pour enfants mais plutôt les seuls livres pour lesquels nous devenons enfants".
En fait, le récit m'a beaucoup fait penser au théâtre absurde d'Eugène Ionesco. Aucun sens, mais en même temps tellement...Et puis il n'y a pas réellement d'action, mais un enchaînement de péripéties toutes plus étranges les unes que les autres, et c'est tout aussi bien pour tenir le lecteur en haleine, en ajoutant à cela la plume "fluide", belle et poétique, de Carroll, et le personnage assez adorable bien que très naïf et étrange qu'est Alice. Avec cet assortiment, attendez-vous à être expédié au Pays des Merveilles en quatrième vitesse!
Puis pour se concentrer sur les dessins, les oeuvres de Benjamin Lacombe donnent un vrai charme à l'histoire, on ne peut pas le nier. J'aurais aimé qu'il y en ait un peu plus, mais c'était agréable comme ça.
Pour finir, il faut absolument saluer le travail de traduction d'Henri Parisot, qui est expliqué à la fin, parce que vraiment, traduire des jeux de mots, c'est un véritable challenge qu'il a su relever haut la main. J'étais d'ailleurs assez contente de pouvoir parcourir l'Annexe qui nous permet d'en apprendre plus sur Lewis Carroll (un personnage aussi particulier que ceux qu'il a inventé, c'est sûr) et sur son oeuvre.
En conclusion, un classique à lire, qui n'est pas réservé aux enfants, une sorte de voyage spirituel absurde et amusant, accompagné de superbes illustrations.

Ma note : 4/5

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire