dimanche 30 avril 2017

À La Place Du Coeur, saison 1 - Arnaud Cathrine

Mercredi 7 janvier 2015, Caumes connaît sa première histoire d'amour, et la France connaît l'attentat le plus tragique jusque là. Tous les français sont touchés, et tous réagissent d'une manière différente. Celle de Caumes, c'est de se demander si l'amour qu'il ressent en ce moment est normal. C'est de se demander ce qu'il a à la place du coeur.

À la place du coeur, même pour ceux qui l'ont "apprécié", ne pourra jamais être un lecture "agréable", à cause de son sujet.
Je suis assez mitigée : je comprends que l'auteur ait voulu recréer l'atmosphère réaliste et effroyable de cette semaine de janvier, mais d'un autre côté, j'aurais aimé que l'histoire d'amour parallèle s'accorde plus avec le sujet : qu'elle paraisse moins idiote, moins superficielle et qu'on y parle un peu moins d'attributs masculins et ce genre de choses, si vous voyez ce que je veux dire. Personnellement, je n'ai pas trouvé que ça ajoutait au réalisme.
Par rapport aux attentats, en revanche, les émotions sont bien présentes. On nous rapporte les informations telles qu'elles nous ont été données aux informations en direct, et elles sont ensuite interprétées de différentes façons par Caumes et son groupe d'amis (ou ennemis). J'ai aussi apprécié la diversité représentée dans le livre : on a un peu de tous les points de vu, et même si j'avoue qu'on se passerait bien de certains, pour le coup, c'est indispensable pour l'effet réaliste. 
La plume se lit très facilement et le livre est très court (240 pages), donc il n'y a pas de longueurs et on ne s'ennui pas.
L'histoire en elle-même, hormis les points négatifs évoqués plus hauts, n'était pas mal. Cependant j'ai eu un peu l'impression d'avoir affaire à deux Caumes : celui qui passe son temps à penser à des choses qu'on garde normalement pour soi, et celui qui a des pensées philosophiques, qui essaie de raisonner. Evidemment, je me suis identifiée à ce dernier, mais pas du tout au premier. J'ai eu plus l'impression que parfois, l'auteur prenait des clichés qu'il pense être le quotidien de tous jeunes français aujourd'hui pour les intégrer à son bouquin ; sauf que j'ai le même âge que ses personnages, pourtant, je ne passe pas mon temps à boire, fumer des pètes et me balader à minuit dans mon village. C'est ce côté-ci qui m'a le plus dérangé.
Hormis cela, je pense qu'À la place du coeur est un livre qui a su me ramener à cette fameuse semaine de janvier 2015, et parfois, c'est important de se rappeler. Il reste un livre pour adolescents, cependant, et je conseillerais plus à un adulte de lire Ni le Feu ni la Foudre pour un bon livre sur les attentats.

Ma note : 3/5

L'avez-vous lu? Partagez vos avis en commentaire, ils m'intéressent ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire